Le tennis est LE sport individuel le plus joué au monde, son histoire est plus que centenaire et la petite balle jaune à su conquérir de nombreux types de sportifs au fil des années. Que l’on soit sportif occasionnel ou un sportif émérite, le tennis plait et rends toujours les joueurs aussi fous ! Mais comment est ce possible de frapper aussi fort dans la balle durant des heures sur un si petit court ? Une fois sur le terrain, la réponse s’impose d’elle même !

Car si la technique y est pour BEAUCOUP (pour frapper fort il ne faut pas… forcer, mais nous reparlerons du relachement plus tard), le choix de la raquette est un élément DETERMINANT dans la capacité à infuser de la rapidité dans le mouvement.

Choisir une bonne raquette (et l’entretenir dans les règles de l’art) n’est pas une mince affaire mais vous garantira une force de frappe naturellement plus importante, alors suivez le guide pour choisir la meilleure raquette de tennis possible pour vous !

Choisir sa raquette sans se tromper : nos conseils

De nos jours, le choix d’une raquette de tennis peut paraitre bien compliqué. En effet, les marques se copient les unes les autres, et toutes les raquettes du marché sont finalement assez proches pour jouer avec, mais assez éloignées pour vous donner envie d’en changer ! Afin de bien choisir son cadre, il faut connaitre les différentes caractéristiques techniques d’une raquette, sujet que nous allons dévelloper ici.

Ce guide vous présentes les diverses spécificités techniques d’une raquette et vous explique comment évaluer chacun des critères.  Nous allons aborder plus en détails les point suivants :

  • Le poids de la raquette : il peut être très variable et en tennis un écart de 10 gramme est énorme.
  • La taille du tamis : elle va impacter la facilité de la raquette, la prise d’effet et la tolérance ainsi que la maniabilité
  • La grosseur du manche : on en parle peu, c’est pourtant déclencheur de tendinite si mal choisi !
  • L’équilibre et l’inertie (swingweight) : ils ont une influence sur le poids de la balle, la maniabilité et l’usure physique
  • Le plan de cordage : impacte fortement le controle, la prise d’effet et la résistance des cordages.
  • La rigidité : joue sur la puissance et le confort d’une raquette.

Une raquette de tennis inadaptée peut être la d’une baisse de votre niveau de jeu, il suffit de regarder les résultats de David Ferrer depuis qu’il a quitté sa Prince ! Mais un mauvais choix de raquette peut surtout entrainer de nombreuses blessures, en particulier le fameux tennis elbow !

Il faut aussi garder à l’esprit que, et ce même si les marques ont tendance à s’aligner de plus en plus sur les prix, le prix d’une raquette ne fait pas forcement sa qualité.  Il n’y a pas de lien direct entre le prix que vous mettrais dans votre matériel et votre niveau de jeu, désolé. En effet, les raquettes les plus chers sont souvent les modèles les plus inaccessibles en terme de niveau de jeu, par exemple la Wilson “de” Roger Federer a 269€ PPC est injouable pour le commun des mortels. La raquette doit correspondre à votre morphologie, a votre niveau de jeu et à votre façon de jouer. Et évidemment je ne peux que vous conseiller de les essayer avant de faire un choix !

Quels sont les différents critères à prendre en compte pour bien choisir sa raquette ?

 

Comment choisir une nouvelle raquette ?

Choisir une nouvelle raquette peut être une décision difficile et déroutante pour la plupart des joueurs. En vérité, c’est une question que je vois posée à maintes reprises sur les forums spécialisés et les réseaux sociaux : quelle nouvelle raquette devrais-je acheter ? Ceci est généralement suivi d’une brève description du niveau et du style de jeu du joueur en question, puis le déluge de réponses vient de personnes bien intentionnées qui vont en réalité répéter ce qu’elles ont pu lire ailleurs. En réalité, le processus de choix d’une nouvelle raquette devrait être très simple, et c’est ce qu’on va tenter de démontrer ici dans la suite de cette page.

Ne suivez pas la Hype

A lire les discussions en ligne, il en ressort que les fabricants de raquettes de tennis ont réussi à bien verrouiller nos idées lorsqu’il s’agit de comment choisir une raquette. Les discussions portent sur la taille du sweet spot, la “puissance” du cadre, les “sensations” et le ” contrôle ” et d’autres termes de marketing qui ne sont pas vraiment applicables ou mal compris. La première étape dans le choix d’une nouvelle raquette est la suivante : ne croyez pas le battage publicitaire. Il n’y a pas eu de véritable percée dans la technologie des raquettes depuis l’introduction de la Prince Graphite en 1980. Oui, 1980. Il n’y a pas eu de percée substantielle dans la technologie des raquettes au cours des 33 dernières années. Pour les fabricants de raquettes de tennis, il y a une volonté de convaincre les gens d’acheter des raquettes plus souvent qu’ils n’en ont réellement besoin. Une raquette bien construite durera des années (au moins 2), de sorte que les sociétés de raquette enchaînent les unes sur les autres pour créer un buzz sur la dernière et la plus grande technologie à la mode. Cependant, la vérité c’est que les raquettes des différentes compagnies sont essentiellement interchangeables et très proches, et ne diffèrent largement que par la cosmétique. Pourquoi ?

Parce que c’est juste de la physique !

La frappe d’une balle de tennis est, à la base, un transfert d’élan. Nous prenons un objet lourd, frappons un objet moins lourd avec lui et mettons une partie de l’élan et de l’énergie cinétique de notre raquette pour transférer cette énergie cinétique et imprimer une rotation à une balle de tennis. De fait, sur tous les critères, seuls quelques uns ont une réelle importance dans le choix d’une raquette de tennis. Les voici :

  1. Le poids de la raquette
  2. L’équilibre de la raquette
  3. La rigidité de la raquette
  4. Le plan de cordage de la raquette
  5. La taille du tamis

C’est tout. Peu importe le matériau que vous utilisez, l’interaction raquette-balle de tennis est régie par ces 5 facteurs (en mettant de côté les cordages bien sûr !). C’est pourquoi les raquettes des différents fabricants sont, en grande partie interchangeables car ils font tous une pléthore de raquettes qui tombent dans des catégories simples basées sur ces spécifications. Et à vrai dire, deux raquettes fabriquées avec des spécifications très similaires énumérées ci-dessus auront des sensations et des performances très similaires !

En règle générale, ces catégories sont les suivantes :

  • Raquettes pour débutants : raquettes légères avec des tailles de tamis extrêmement grandes et des équilibres assez en tête.
  • Raquettes intermédiaires : raquettes de poids moyen avec des tailles de tamis modérément grandes et des équilibres légèrement en tête.
  • Raquettes Contrôle : raquettes lourdes avec un tamis de taille moyenne et un équilibre en manche.

Nous traiterons de la différence que chaque aspect apporte, puis nous rassemblerons le tout pour formuler des recommandations qui, espérons-le, devraient avoir un sens pour les gens lorsqu’ils recherchent une nouvelle raquette de tennis.

Analyse des critères qui font d’une raquette ce qu’elle est :

 

Comment choisir la taille du manche ?

Pour choisir la bonne dimension de tour de manche de votre raquette, il faut prendre en compte votre taille de main. Assez logiquement, plus votre taille de main est grande plus la circonférence du manche le sera aussi. En France il existe 6 tailles de manches allant de la taille 0 à 6.

Si vous comptiez acheter un modèle pour votre enfant, sachez que la gamme 0 est la plus largement utilisée. La dimension de manche pour une joueuse féminine sera en moyenne aux alentours de 2. Et pour un homme 3.

Cependant si vous êtes novice, j’imagine bien qu’il n’est pas évident de se représenter la dimension. Surtout si vous achetez en ligne.

Je vais vous donner une petite astuce qui réglera définitivement votre problème de dimension de manche de raquette.

Prenez en main la raquette qui vous intéresse, observez la distance entre votre majeur et votre paume de main. Cette largeur doit être à eu près égale à la largeur de votre index. Avec cette technique, plus possible de choisir la mauvaise dimension de raquette de tennis. Emprunter celle d’un ami et choisissez la bonne taille en conséquence !

Si vous êtes du genre à vous mesurer la main, hop un petit récap des tailles de manches en Europe !

Europe Taille du manche
0 100 – 102 mm
1 103 – 105 mm
2 106 – 108 mm
3 109 – 111 mm
4 112 – 114 mm
5 115 – 117 mm
6 118 – 120 mm

Le poids de votre raquette de tennis.

Le poids moyen d’une raquette adulte se situe environs aux alentours de 250 g et 350 g.

Faut-il privilégier une raquette relativement lourde ou légère ?

Tout dépend de vous et votre niveau et style de jeu.

Une raquette plutôt lourde absorbera plus facilement les vibrations au moment de l’impact, réduisant ainsi le risque de blessure. C’est idéal pour les personnes ayant des douleurs aux poignets, coudes et épaules.

Avec une raquette plus lourde vous aurez aussi plus de puissance lors de la frappe de balle. Logiquement, plus votre raquette sera lourde plus la puissance sera forte lorsque, en mouvement, elle frappera la balle. Cependant vous allez perdre en maniabilité.

Par exemple, Roger Federer utilise la plupart du temps des raquettes qui font plus de 370 g !

Il faut privilégier les raquette moins lourdes si vous débutez et si vous voulez avoir plus de maniabilité au moment de la frappe. Vous allez avoir plus de facilité à ajuster votre coup avec une raquette plus légère

-Jusqu’à 260 g vous allez privilégier un jeu maniable et confortable.
– Entre 260 et 295 g vous allez avoir une très bonne polyvalence dans votre jeu.
– Entre 300 et 315 g vous devez avoir une bonne base technique pour profiter de la puissance de votre raquette de tennis.
– Au delà de 315 grammes ce sont souvent les joueurs de haut niveau qui les utilisent. Elles permettent de fortement accélérer le jeu.

Attention à ce que j’appelle, « le grammage invisible ». Il s’agit du cordage (entre 15 et 30 grammes) , de l’anti vibrateur (3 g) et du sur-grip (7 g environ).

Personnellement j’utilise une Wilson Burn de 303 g soit 330 g environ ! Cependant j’ai une bonne base technique, qui me permet de bien m’amuser avec sans me blesser.

Pour résumer :

– Si vous débutez, je vous conseille de choisir une raquette avec un grammage inférieur à 300 g.
– Si vous souhaitez faire évoluer votre jeu au meilleur niveau, utilisez un gramme supérieur à 300g.

Un peu de physique :

Le poids est le principal facteur quand il s’agit de déterminer la puissance d’une raquette. Beaucoup de gens croient que les raquettes plus légères sont plus puissantes, mais c’est le contraire qui est vrai. Plus la raquette est lourde, plus elle a de puissance – C’est la physique qui nous le dit ! Prenons le cadre A (qui pèse 300g) et le cadre B (qui pèse 150g – c’est fictif hein). Si j’effectue le même mouvement / geste avec les deux et frappe une balle avec la raquette à 100 km/h (bah quoi on a le droit de réver ?), la raquette A frappera la balle avec plus de puissance que la raquette B (deux fois plus de puissance, en fait). Tout cela est bien beau en théorie, mais comment cela fonctionne-t-il vraiment dans la pratique ? Si je suis vraiment fort, je pourrais être capable de faire bouger les deux raquettes à vitesse égale. Mais en pratique, la plupart des gens seront capables de faire circuler la raquette de 150g plus vite que la raquette de 300g (mais pas deux fois plus vite). L’astuce consiste à trouver le bon équilibre entre la vitesse de swing et le poids de la raquette.

Mais il y a une deuxième considération à prendre en compte – pouvez-vous accélérer le raquette de manière fiable avec vos petits muscles sans vous fatiguer rapidement ? Lorsque nous frappons la balle au-dessus de notre épaule, nos principaux moteurs musculaires (pectoraux sur le coup droit par exemple) deviennent significativement moins impliqués et les petits muscles normalement utilisés principalement pour la stabilisation se prennent la charge du poids du cadre. Par conséquent, il est important de garder un poids suffisamment léger pour que vous puissiez effectuer vos mouvements normalement sans perdre trop d’efficacité.

L’autre chose à laquelle le poids contribue est la stabilité de la raquette au contact de la balle. Cela se résume encore une fois à la physique : plus la masse au point de contact est élevée, moins il y a de changement d’élan lorsque la balle frappe les cordes. Les raquettes plus lourdes seront plus stables que les raquettes plus légères.

Les erreurs les plus courantes concernant le poids de sa raquette :

Les joueurs débutants achètent souvent des raquettes très légères, ce qui entrave le développement de leur coup. Lorsque la raquette est très légère, elle ne nécessite que de courtes distances d’accélération et une amplitude moins développée pour se déplacer dans l’air. Les raquettes plus lourdes favorisent une amplitude plus grande qui sollicite plus de parties du corps. D’un autre côté, les joueurs de très bon niveau (même si c’est de moins en moins vrai) ont souvent tendance à plomber leurs cadres avec des bandes de plombs et à les rendre excessivement lourds. J’ai remarqué aussi qu’il y a souvent un niveau de fierté associé au poids de la raquette – j’ai vu plus d’un joueur se vanter de la lourdeur de son matériel et jadis, je me suis moi-même rendu coupable de la même chose il y a des années. On constate aussi qu’assez étrangement, mois les joueurs sont bons plus ils utilisent du matériel inadapté et lourd, vous verrez en effet plus de Head Prestige ou de Wilson Autograph chez les 4ème séries que chez les 2nde !

Alors, quel est le bon poids pour mon cadre ? La réponse du Normand

La réponse est assez vague en fait : jouez aussi lourd que votre style de jeu et votre morphologie vous le permet sans vous fatiguer trop vite. Cela dépendra de votre propre poids corporel et de votre condition physique, PAS de votre niveau de jeu ! Enfin à condition de ne pas tomber dans les extrêmes !

Une tendance nette vers du matériel de tennis plus léger

Attention, quand je parle de poids ici, je fais référence à tout le spectre que l’on trouve sur le marché, c’est à dire des raquettes pouvant aller de 240g à 360g ! Ceci étant dit, on constate tout de même que tout le monde joue globalement léger et ce peu importe le niveau de jeu. Il suffit de se rendre sur un tournoi de bon niveau et aller voir les joueurs de seconde série pour se rendre compte que tout le monde joue aux alentours de 300g non cordé. Pèle mèle vous allez voir :

  • Babolat Pure Drive – 300g
  • Babolat Aero Pro – 300g
  • Wilson Blade – de 295 à 305g
  • Babolat Pure Strike – 300 à 305g

Même chez les pros, des joueurs comme Paire, Tsonga ou Nadal vont jouer assez light (aux alentours de 320g) et Blancaneaux joue “stock” cad sortie d’usine cad 300 gramme seulement !

L’équilibre de votre raquette compte.

On va parler ici de trois types d’équilibres au niveau de votre futur raquette ou raquette actuelle. Les fabricants orientent la répartition du poids dans leurs modèle pour pouvoir influencer votre style de jeu en fonction de vos envies et de votre niveau.

-L’équilibre au centre : en moyenne le centre de votre raquette se situe à 34 cm en partant de votre manche. Ce point d’équilibre est parfait pour les joueur amateur ou qui débute.

-L’équilibre en manche : il se situe en dessous des 34 cm. La particularité est qu’il procure plus de puissance mais moins de contrôle ! À vous de choisir.

-L’équilibre en tête : C’est l’équilibre de raquette le plus utilisé à haut niveau. Il génère beaucoup plus de puissance et vous donnera l’impression que la raquette est lourde. La contrepartie est que vous perdez en contrôle. C’est pour cela qu’il faut une bonne base technique pour ce genre d’équilibre.

Personnellement j’utilise une raquette avec un équilibre en manche. Mais pour la prochaine je pense prendre un équilibre plutôt centré.

L’équilibre d’une raquette est déterminé par la répartition du poids. Sur une raquette équilibrée, le point d’équilibre sera précisément au milieu du cadre (au passage : non, vous ne pouvez pas mesurer l’équilibre de votre raquette en la posant sur votre doigt et en attendant qu’elle ne tombe pas !) La balance ne fait qu’une chose : elle affecte le ” swingweight ” de la raquette. En alourdissant une raquette en tête, nous mettons de la masse au plus loin du centre de rotation et rendons le poids effectif de la raquette plus lourd à la sensation qu’il ne l’est réellement. Principalement, cela donne plus de puissance au cadre, tout en perdant en maniabilité.

Ça sonne bien, n’est-ce pas ? Je joue avec une raquette légère, mais elle a la puissance d’une raquette plus lourde ! Tout a un prix, et il y a une raison pour laquelle il n’y a pas, à ma connaissance, un seul joueur qui utilise une raquette lourde dans le top 100 ATP ou WTA, excepté feu Moya qui avait un équilibre à 37. Lorsque la raquette est équilibrée en tête, le point d’équilibre de la raquette se déplace vers la tête, CQFD. C’est une contrainte supplémentaire placée sur le poignet, le coude et l’épaule. En raison de cette tension supplémentaire, les raquettes équilibrée trop en tête sont un énorme facteur aggravant aux douleurs du coude et autres douleurs articulaires liées au tennis comme le fameux tennis elbow. Les raquettes avec un équilibre trop en tête sont donc une fausse bonne idée pour les débutants puisqu’une telle raquette va en réalité les bloquer dans leur apprentissage technique et gestuel.

 

La rigidité du cadre.

C’est un facteur un peu moins important mais que nous allons tout de même aborder. La flexibilité du cadre de votre raquette de tennis s’exprime mathématiquement en RA ou indice de Rahem.

L’idée est simple, plus votre cadre de raquette est souple, plus le temps de contact avec la balle est long (on parle ici de millième de secondes, mais qui font une différence),donc offrira plus de contrôle.

Une raquette plus rigide augmentera votre puissance mais offrira moins de contrôle. Pour rentrer dans le détail du sujet voici les normes RA :

– On parle de raquette souple entre 55 et 61 RA.
– On parle de raquette semi-rigide à partir de 62 RA.
– On parle de raquette de tennis rigide à partir et au-delà de 67 RA.

La rigidité va induire deux choses : la puissance et le confort. Une raquette plus rigide fournira plus de puissance. Lorsque la balle frappe le cadre, le cadre se déforme. Contrairement à ce que beaucoup pensent, cette déviation n’ajoute pas de puissance au coup (elle ne fait pas bondir la balle vers l’avant comme une catapulte) mais va plutôt retirer de la puissance à la balle. Pensez-y comme ceci : la balle contient une certaine quantité d’énergie. Le fait de plier le cadre enlève de l’énergie à la balle. Ainsi, plus le cadre est rigide, moins il dévie ou se plie, et plus il reste de puissance dans la balle. Maintenant vient la partie intéressante : le confort.

Le confort est une chose amusante, et un domaine où la science et les sentiments se heurtent. L’hypothèse générale est que les cadres plus douces sont plus confortables et préviennent les pathologies comme le tennis elbow. Quand une raquette frappe une balle de tennis, elle vibre. L’amplitude, la fréquence et le taux d’amortissement des vibrations sont tous affectés par la rigidité. Les raquettes plus rigides ont une amplitude plus faible, mais une fréquence et un amortissement plus élevés. C’est à dire que les vibrations sont de petite taille, plus intenses, elles se produisent plus rapidement mais s’arrêtent aussi plus rapidement. Les raquettes plus flexibles ont des vibrations plus importantes qui se produisent à un rythme plus faible, mais qui durent plus longtemps.

Qu’est-ce qui est mieux ? Théoriquement, on pourrait croire que comme une raquette rigide vibre moins longtemps, elle est plus confortable. C’est en réalité tout l’inverse : plus une raquette est rigide, plus votre bras va encaisser des vibrations violentes et plus vous serez susceptibles de contracter un tennis elbow. Je rajoute tout de même que le tennis moderne nous dirige vers des cadres de plus en plus rigides

Le plan de cordage de votre raquette :

Il s’agit concrètement du nombres de cordes horizontales et verticales de votre raquette. Ma variable la plus importante est le nombre de cordes verticales. Leur nombre va fortement influencer votre style de jeu. Le nombre de cordes verticales se situe généralement entre 14 et 18.

Plus vous aurez de cordes verticales plus vous allez frapper la balle avec précision et donc avec contrôle. Moins vous en aurez, plus vous aurez de puissance, et surtout de prise d’effet de balle au moment de la frappe.

Je vous conseil de prendre 16 cordes montantes, cela fera largement l’affaire ! D’ailleurs 16 est le nombres de cordes généralement utilisé par les professionnels, comme Raphael Nadal ou Roger Federer !

Le plan de cordage influe largement sur deux choses : la rigidité du plan de cordage et la prise d’effet. Le 16×19 ou 18×20 etc. que vous voyez sur les raquettes indique le nombre de cordes montantes et de cordes travers du plan de cordage. Plus la densité des cordes est élevée, plus le cordage est rigide, car il se défléchit moins au contact de la balle. Plus il y’a de cordes, moins vous obtiendrez de variations aux différents points d’impact, moins elles vont bouger. En général, le critère le plus important pour la plupart des joueurs est la prise d’effet et la puissance. Un plan de cordage plus ouvert (par exemple 16×19) générera plus d’effets qu’un plan de cordage plus serré (18×20). Dans ce contexte, les termes ” plus dense ” et ” plus serré ” font référence à l’espace moyen entre les cordes.

Comme dit plus haut, our la plupart des joueurs, je recommanderais un plan de cordage ouvert et aujourd’hui classique de 16/19. Le lift a un tel impact sur le jeu que la perspective de pouvoir mettre plus de spin l’emportent sur les légers avantages d’un plan de cordage plus dense. Aujourd’hui on va trouver en 18/20 des très bons joueurs qui vont frapper bien à plat et sans lift. A noter aussi que plus le plan de cordage est ouvert, plus la raquette va être tolérante au décentrage.

Quelle dimension pour votre tamis ?

Petit point de rappel ou de découverte pour certains, le tamis correspond à la surface totale de cordage sur votre raquette.

– Un tamis < 600 cm² est considéré comme petit. Il augmente votre contrôle dans la frappe mais réduit votre puissance. Ils sont généralement destinés aux joueurs confirmés qui aiment jouer la balle à plat (c’est à dire sans effet)

– Entre 630 et 645 cm², il s’agit de la taille basique d’un tamis, il correspond à tous les styles de jeu.

– Entre 660 et 710 cm² on va parler de gros tamis. Il permet une puissance de frappe accrue mais réduit par conséquent votre contrôle de balle.

Je vous conseille le tamis intermédiaire si vous n’avez pas encore développé un style de jeu particulier.

La taille du tamis est sans doute le critère le moins bien compris d’une raquette de tennis par le grand public. Même s’il existe une corrélation entre taille de tamis et zone de tolérance, il n’est pas tout à fait juste de penser qu’une raquette avec un tamis plus grand possédera une zone de frappe idéale, dit sweetspot, plus grande. Ce n’est pas tout à fait vrai. Le sweet spot, c’est donc la zone du tamis, ou quand vous frappez la balle dedans, vous exploitez au maximum les qualités de votre raquette : puissance, sensation, absence de vibration…

Ce n’est pas pour rien si dans le tennis moderne le tamis à tendance à augmenter de plus en plus. En plus d’une augmentation marginale et largement négligeable de la puissance, il y a, plus important encore, une stabilité de rotation accrue dans une raquette qui a un plus grand tamis. D’une manière générale, un plus grand tamis va être plus tolérant et prendre mieux l’effet, le lift en particulier.

Un peu d’histoire : il y’a peu, les joueurs jouaient à la fois avec des tamis bien plus petits qu’aujourd’hui (600cm2 pour la légendaire Head Prestige Classic de Safin et Ivanisevic, 580cm2 pour Pete Sampras et le jeune Federer) et aussi bien plus grands (690 cm2 pour Agassi et Chang) !

Par conséquent, pour plus de joueurs, je recommanderais une taille de tête entre 95 et 100″, bien que pour la majorité d’entre eux, je limiterais encore plus à 98-100″.

L’épaisseur de votre cadre de raquette (le profilé).

L’idée ici est assez intuitive :

– Avec un Cadre fin vous allez privilégiez contrôle et précision.
– Avec un cadre épais vous allez privilégié un style de jeu plus orienté vers la puissance.

Là encore c’est à vous de bien vous connaître en fonction de votre style de jeu et de choisir en conséquence.

Enfin, la longueur de votre cadre.

C’est un point très important lorsque vous décidez d’acheter une raquette de tennis. La longueur de votre cadre aura une influence non négligeable sur votre jeu.

Vous devez choisir une longueur de cadre qui soit en adéquation avec votre morphologie. Souvent on dit pour un tennisman que la raquette est le prolongement de son corps (un peu comme les épées pour les chevaliers) et bien cela est vrai.

Un mauvais choix de longueur de cadre peut impacter négativement votre jeu. Si vous êtes de grande taille privilégiez de grands modèles et inversement si vous êtes petits.

Les raquettes enfant font généralement entre 35 et 46 centimètres.
Jusqu’à 67 cm de longueur nous sommes dans la catégorie junior. Au-delà nous entrons dans la catégorie adulte.

Personnellement ma longueur de raquette fait 69 cm et je fais 1m 93. Je dois avouer que je ne serais pas contre quelques centimètres de plus sur mon prochain investissent tennistique.

J’espère que mon petit guide pour bien choisir sa raquette vous aura plu, je vous invite à me poser des questions dans l’espace commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Des raquettes toujours plus perfectionnées (technologies…)

Plus un sport devient populaire et plus les marques investissent le terrain. Cela est favorable à l’innovation et au perfectionnement des équipements. Le tennis ne déroge pas à la règle. Il suffit de regarder les vieilles raquettes en bois et celle d’aujourd’hui pour être convaincu !

Les raquettes, les chaussures, les vêtements, les cordages et même les balles sont entrés dans une autre dimension depuis les années 90. Les différentes avancées technologiques ont eu un impact sur la forme, le porté et le poids de la raquette. Les raquettes en bois sont maintenant des pièces de musée !

Bien choisir la raquette de mon enfant :

Nous vous avons préparé un petit tableau récapitulatif ci-dessous. Cependant, quand vous devez trouver une nouvelle raquette de tennis pour votre enfant, il est nécessaire de se tourner soit vers son professeur, soit vers un magasin spécialisé qui serons plus à même de vous accompagner dans le choix du bon matériel. En effet, en fonction de son niveau et de sa morphologie, un enfant aura un besoin très spécifique concernant sa raquette de tennis.

Age de l’enfant Taille de l’enfant Longueur de la raquette
Jusqu’à 4 ans Moins de 92 cm 43 cm
4-5 ans 92 cm-100 cm 46 cm
5-6 ans 100 cm-110 cm 49 cm
6-7 ans 110 cm-120 cm 53 cm
7-9 ans 120 cm-130 cm 58 cm
9-12 ans 130 cm -137 cm 63 cm
12-13 ans 137-148 cm 66 cm
14 ans et plus Plus de 148 cm 68 cm et plus